mardi

Pékin appelle Ankara à arrêter son opération militaire en Syrie



Pékin appelle Ankara à arrêter son opération militaire en Syrie Tue Oct 15, 2019 PressTV
L'armée turque à la frontière syrienne. ©AFP/Archives Le peu de cas que fait la Turquie de l’intégrité territoriale de la Syrie a amené la communauté internationale à durcir le ton contre la poursuite de l’agression militaire de l’armée turque en Syrie. Récemment, la Chine a par ailleurs réagi à l’opération militaire des Turcs sur le sol syrien et les a appelés ce mardi à mettre fin à leur incursion militaire en Syrie. Lors d’une conférence de presse, mardi, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Chuang, a appelé la Turquie d’arrêter son offensive militaire en Syrie et de revenir sur le bon chemin. Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, a fait ces commentaires lors d’un point de presse quotidien devant un parterre de journalistes. La Turquie a lancé une incursion militaire dans le nord-est de la Syrie la semaine dernière, peu après que le président américain Donald Trump ait ordonné aux troupes américaines de s’éloigner de cette région. Quoique la communauté internationale ait critiqué l’opération militaire turque en Syrie, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a quand même annoncé qu’il ne renoncerait jamais à sa décision.
Turquie : le couperet US tombe ! Tout fin stratège qu’il soit, Erdogan a une grosse faiblesse : son tropisme pro-US qui le pousse à faire confiance aux Américains dans les moments les plus délicats de sa carrière politique. Il a déclaré que la Turquie ne tient compte pas de ces propos et qu’elle n’abandonnera jamais les opérations dans le nord de la Syrie et ce jusqu’ce qu’elle puisse « nettoyer complètement cette région » de ceux qu’elle appelle les terroristes. Plusieurs pays européens dont la France, l’Allemagne et la République tchèque ont suspendu la vente d’armes à la Turquie. « La République tchèque a rejoint lundi d’autres pays de l’Union européenne pour mettre fin aux ventes d’armes et de munitions à la Turquie après son offensive dans le nord de la Syrie », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Jan Hamacek, sur son compte Twitter. Auparavant, la France et l’Allemagne ont suspendu leurs ventes d’armes à la Turquie et l’Italie a annoncé son intention de se joindre aux pays européens qui ont suspendu la vente d’armes à la Turquie. Lire : Humiliante défaite d’une stratégie de guerre marqué par le suivisme L’agence de presse officielle syrienne, SANA, a entre-temps rapporté la mort de deux civils lors d’une attaque des militaires turcs contre le véhicule qui portait à son bord des civils, dans le village d’Abou Sera, dans la banlieue nord d’Aïn Issa, pas de loin de Raqqa. Les forces turques ont pillé et incendié les maisons de certains civils dans les villages de Tal Tamar et Raas al-Aïn, dans la banlieue nord de Hassaké, a rapporté le correspondant de SANA. L’agence de presse syrienne a également ajouté que les forces d’occupation américaines avaient transféré 250 épouses des membres étrangers de Daech du camp d’Al-Hawl vers le camp illégal d’Al-Chadadi.

Syrie : «Il n'y a pas de Kurdistan syrien, il y a des Kurdes, c'est diff...

Syrie: le chaos turc dans le Nord